•  

    Bilan de douze années de gestion de la France par la droite : Messieurs FB ( UDF) et NS (UMP)


    • Croissance et pouvoir d' achat divisés par deux

    • Comptes publics lourdement dégradés + 300 milliards

    • Commerce extérieur déficitaire – 30 milliards d'euro

    • Stagnation de l' emploi ( dix fois moins d'emplois)

    • Précarité : CDD et intérim 78 % des intentions d' embauche

    • Augmentation des prélèvements obligatoire 44% du PIB

    • Inégalités :

    • 70% des baisses d' impôts ont bénéficié au 10% les plus aisés

    • Bouclier fiscal à 60% a permis à 17000 foyers fiscaux imposables à l' ISF de bénéficier d' une baisse de 350 millions d' euros

    • Exonération de 75% de la valeurs des actions


    La France d' après......


    NS candidat du libéralisme

    Inégalités

    • L 'abaissement du bouclier fiscale à 60% va permettre à 16000 contribuables de gagner 20000 €

    • Déduction de l' ISF de sommes investies dans les PME = 95% des assujettis seraient potentiellement exonérés.

    • Suppression des droits de succession qui profitera au 20% les plus riches.

      Emploi

    • Contrat unique et abaissement des garanties légales contre le licenciement

    • Recours au privé pour le placements des chômeurs

      Environnement

    • Il a dit : C' est par l' économie de marché qu'on préservera l' environnement ???????????

    Autoritarisme et répression

    • Détection de la délinquance dés la maternelle

    • Mis au pas des juges

    • réduction des droits fondamentaux des immigrés.

    Précarités

    • Recul de l' aide de l' état aux "Assistés" Qui et que seraient les bénéficiaires de minima sociaux.

    • Franchise sur les actes médicaux

    • Fin de la sécurité sociale française avec les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires.

    Un candidat du passé

    • Nostalgie du école du passé soit disant détruite ????

    • Goût pour l' autorité : Chirac considère que le Président est un arbitre qui rassemble. NS le voit comme un leader qui décide, entraîne, assume ...

    • Retour de l' ordre moral et des valeurs religieuses ??????


    1 commentaire
  •  

    Evènement majeur de la vie politique de notre pays, l' élection présidentielle 2007 revêt un caractère particulier. Dans la mesure où, notre "Humanité" est arrivée à une étape importante de son développement. Étape, malheureusement, non initiée par nous, les Êtres Humains. Ce qui prouve que nous subissons notre destin plutôt que d' en être maître.




    C' est notre bonne vieille terre, que nous pensions forte. A tort. Qui nous lance des signaux de défaillance. Car elle se meurt, du traitement que nous lui faisons subir. L' urgence est elle, qu' il faudra que nous prenions rapidement les bonnes décisions de manière individuelle, nationale et mondiale. Ce qui, en fait, constitue l' obstacle majeur. Faut il donc, que l' homme attende, toujours, d' être dos au mur, à ses difficultés, conséquences de son comportement, pour qu' il consente, enfin, à le modifier.




    Le diagnostic est simple. C' est de l' Être Humains dont il est question. Les solutions sont simples par leurs évidences. Mieux gérer nos ressources naturelles, notre développement industriel, notre développement démographique, notre développement social. Elles sont compliquées, pour la mise en oeuvre. Car elles nécessitent, le passage rapide et obligatoire, de la société du "toujours plus" à celle du "toujours mieux". Cela sous entend, un changement philosophique radical, aux antipodes de la gestion du monde actuelle et assumer les conséquences financières que cela implique. Le combat contre le réchauffement de la planète, c' est obligatoirement produire mieux, consommer mieux. Et que dire du problème de l' eau, irremplaçable pour nous.




    La société libérale dans laquelle on nous pousse de force, est un non sens philosophique, économique et social qui ne peut qu' aboutir qu' à un non sens écologique. La société libérale est celle de tous les excès. Dont le message philosophique se réduit à un seul mot : Profit. C'est la loi du plus riche, du plus beau, du plus jeune, du plus fort, de l' élitisme intellectuel. Ce qui ne veut pas dire intelligence. C' est l' apologie de la richesse matérielle. C' est une société, où, les individus et les personnes morales les plus riches suppriment les garde-fous, indispensables, à l' équilibre économique et social d' une société. Dans le but lucratif, d' éliminer les plus faibles, de se partager leurs dépouilles, donc, de s'enrichir encore plus. C'est une société où la circulation, indispensable de la richesse, produite par tous je le rappelle, s' atrophie. C' est une société fermée qui exacerbe l' individualisme, l' égoïsme, le communautarisme. Bref ! Qui oppose plus qu' elle ne rassemble. C' est une société au fonctionnement inique, à l' amplitude des revenus telle, qu' elle en est devenue indescente dans ses extrêmes. Le tout, débouchant inévitablement sur la violence physique. Son système économique ! C'est la réduction des lois sociales et des services au nom du profit qui fragilise la vie de tous. Ce sont les délocalisations au nom du profit. C'est la dilapidation des richesses industrielles du pays au nom du profit pour le bénéfice de quelques uns. C' est l' exploitation, non maîtrisée, des richesses naturelles, c' est une production, non maîtrisée, qui aboutit, inévitablement, à la guerre économique, toute aussi stupide que l' est la guerre. C'est une société qui génère de la consommation dans le but unique du profit qui crée des envies et des jalousies à ceux qui ne peuvent en jouir. C' est l' antipode de la société moderne. Ai-je forcé le trait de notre actuelle société ? Non, Car tout ce que je viens de dénoncer, vous et moi, nous en souffrons, tous les jours. Car cette société nous mène droit au mur. C' est notre terre qui nous le dit.

















    L' homme politique de droite connaît son maître : Le Capital. Dévoué corps et âme à celui-ci. L' idéologie politique qu' il défend, propage un message très réducteur : Le profit à tout prix mais pas au profit de tout le monde.




    Son idéologie politique ne s' adresse qu' à une seule classe sociale et non à l' ensemble de la société. Les textes de lois, qu' il vote, vont tous dans le même sens. Donner plus à ceux qui ont déjà plus, en donnant moins aux autres.




    Son ambition démesurée ne s' embarrasse guère de scrupule. Devenu machine de guerre. Il n' hésite pas à s' approprier, de grandes figures politiques. Malheureusement, l' intelligence de l' idéologie qu' il défend : Le libéralisme, n' arrive qu' au quart, du tiers, de la moitié de celle défendue par ces grands hommes. L' état politique, économique, social et écologique de notre pays et du monde, nous le prouve.




    Il n' hésite pas, à bafouer, son propre pays en le critiquant à l' étranger. En voulant lui imposer, à la puissance dix, un système économique et social, le libéralisme. Incompatible avec sa culture.




    En prenant comme modèle politique, un homme qui n' a pas hésité à mentir à son pays pour arriver à ses fins. Évitons cette "Embush" à la France.


    Il n' hésite pas, à bafouer la "République", en devenant le tenant et l' aboutissant de l' élection. Acte fondamental de l' exercice de la démocratie.




    Il n' hésite pas à cumuler les privilèges, par rapport à ses adversaires, que lui procurent sa fonction politique et son statut de candidat.




    Il n' hésite pas, en se servant des médias, tous mis à sa disposition, de calomnier, de bêtifier son adversaire principal, par toutes les façons possibles et inimaginables, pour faire croire à son incompétence. En limitant volontairement, la diffusion et l' explication de ses idées.




    L' homme politique de droite passe son temps à mentir, pour justifier, à l' ensemble de la société, ses actes et ses choix politiques partisans. C' est pour cela qu' à l' approche d' une échéance électorale, il devient subitement social. Partisans soyez rassurés ! Cette faculté prend fin dès le lendemain de cette date.




    Il n' hésite pas à promettre de s' occuper de tous les français, de donner du travail à tous, du pouvoir d' achat à tous ? Alors que, l' idéologie qu' il défend, bec et ongles sortis, se résume à ceci : Faire travailler, le plus possible, le plus vite possible, le moins de gens possible, en les payant le moins possible. Alors que tout ses actes politiques passés et avenirs ont été et seront de promouvoir et de voter les lois les plus iniques parce qu' idéologiques.




    Il n' hésite pas à faire croire défendre les valeurs du travail ? Alors que son idéologie favorite, gratifie les revenus du capital, encourage les délocalisations, les licenciements abusifs, la dilapidation du patrimoine industriel de la France etc...




    Il n' hésite pas à promettre vouloir mettre en pratique la charte écologique ? Alors que son mentor, champion de l' idéologie libérale, continue, de façon suicidaire, à agir comme par le passé. Alors que cette charte est à l' opposée de l' idéologie qu' il supporte. Cette façon de faire de la politique est archaïque et nous mène droit au mur. C' est notre terre qui nous le dit.








    votre commentaire
  • Cette semaine, la France et  l' Humanité ont perdu un grand Homme : L' Abbé Pierre. J' ai écouté avec attention les différents hommages rendus  par nos reponsables. Tous ont utilisé des qualificatifs généreux  pour définir la personnalité de  l' Abbé Pierre. Sauf un ! L' Intelligence.  Je trouve personnellement,  regrétable et significatif , que celui-ci n ' ait jamais été utilisé à propos de l' écclésiastique. L' Abbé Pierre Par son comportement, fondamentalement, différent au fonctionnement traditionnel de l' Etre Humain, car, il était le seul, à mettre, enfin, tous les hommes, au centre de ses préoccupations. A un tel point, qu' il était, même,  capable de prendre des prises de position, en opposition totale avec son "Autorité" L' Eglise. Ce qui démontre son indépendance d' esprit.  En cette période de campagne électorale. Il serait bon, que certains candidats, présents dans la cathédrale, méditent sur ce comportement. Afin qu' ils essayent d' en  acquèrir l' intelligence. Personnellement,  je doute qu' ils en soient capables. 



     


    1 commentaire
  • Aucune nation, démocratique ou pas, n' est en mesure de donner des leçons de morale. Puisque toutes ont, de façon directe ou indirecte, utilisé dans le passé et utilise aujourd'ui des méthodes peu recommandables pour conforter leurs intérêts.


     


    A ce niveau là les démocraties se montrent plus hypocrites que les dictatures.


    votre commentaire
  • De plus en plus,  l' exiguïté et la fragilité de notre monde nous apparaîssent. Il serait intelligent, de passer des sociétés du toujours "plus" aux sociétés du toujours "mieux".  En créant, les structures politiques nécessaires à une gestion équilibrée du monde. En abandonnant, une fois pour toute, ces idéologies que nous véhiculons depuis des siècles et des siècles, nos philosopies de vie actuelles et notre comportement.  Obstacles à l' avénement d' un monde véritablement moderne. Si nous le faisons pas,  la nature s' en chargera.















              • Gérer avec équilibre les richesses naturelles.





              • Gérer avec équilibre notre développement démographique.




              • Gérer avec équilibre notre développement industriel.


              • Gérer avec équilibre notre développement social.


              • Gérer avec équilibre notre consommation.


     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires